La majeure partie de l’eau, qui tombe sur les bassins hydrographiques, ruisselle jusqu’aux grands réservoirs du lac Manouane et de Passes-Dangeureuses, appelés communément réservoirs d’amont, ou dans le lac Saint-Jean. Cette arrivée d’eau constitue les apports naturels et l’eau emmagasinée sert à alimenter les centrales hydroélectriques de Rio Tinto Alcan.

Il y a quatre affluents qui se jettent dans le lac Saint-Jean. Par ordre d’importance, il s’agit des rivières Péribonka, Ashuapmushuan, Mistassini-Mistassibi et Métabetchouane. La rivière Péribonka est la seule dont une partie des apports est régularisée grâce aux réservoirs du lac Manouane et de Passes-Dangeureuses.

L’eau fournie par les bassins hydrographiques du lac Manouane et de Passes-Dangereuses représente 25 % des entrées d’eau moyennes au lac Saint-Jean. Tous les autres bassins fournissent 75 % des apports qui arrivent au lac, sans être contrôlés par des ouvrages de régularisation majeurs.

C’est en quelque sorte la quantité d’eau disponible qui détermine la quantité d’électricité produite. Elle est une cause d’incertitude en raison de la variation des conditions météorologiques.

 
PLAN DU SITE . NOUS CONTACTER . AVIS LÉGAL . Visitez www.riotinto.com/riotintoalcan