Les règles de gestion du niveau du lac font partie intégrante d’une entente intervenue en 1986 entre le gouvernement du Québec et Rio Tinto Alcan.

Jusqu’en 1990, le niveau maximum à respecter dans des conditions normales de gestion, lors de la crue printanière, était de 17.5 pieds (101,84 m). En 1991, l'entreprise a ramené volontairement le niveau maximum d'opération à 16.5 pieds (101,54 m), sous réserve de dépassements occasionnés par des phénomènes naturels et imprévisibles. Au plus tard le 24 juin, et ce jusqu’au 1er septembre, le niveau réel ne doit dépasser que très rarement 16.0 pieds (101,39 m) et, en aucun temps, ne doit excéder 16.5 pieds (101,54 m) dans des conditions normales de gestion. Pour la même période, un niveau minimum de 14.0 pieds (100,78 m) doit être maintenu lorsque les apports naturels s’écoulant dans le lac sont égaux ou supérieurs à 85 % de la moyenne mobile calculée depuis 1943, pour chacun des mois de juin, juillet et août, pris individuellement.


Données historiques sur les élévations moyennes journalières
du lac Saint-Jean de 1986 à 2010

 

 
PLAN DU SITE . NOUS CONTACTER . AVIS LÉGAL . Visitez www.riotinto.com/riotintoalcan